Cookies Google : l’apparition d’un bouton “tout refuser”

shape
shape
shape
shape
shape
shape
shape
shape
cookies google

Qu’est-ce que les cookies ? 

Les cookies sont des petits fichiers stockés par un serveur dans l’appareil que vous utilisez. Cet appareil peut être un ordinateur, un téléphone, etc. Ces fichiers sont associés à des domaines web, cela signifie que ces fichiers sont liés aux pages d’un même site internet. Les cookies sont renvoyés automatiquement lorsque vous retournez sur le même domaine. 

Les cookies ont de nombreux usages. Tout d’abord, ils peuvent permettre de mémoriser votre identifiant sur un site marchand, de tracer votre navigation à des fins publicitaires ou statistiques, de définir la langue d’affichage de la page web. Il existe des cookies qui sont nécessaires pour la bonne navigation de l’utilisateur et qui ne nécessitent pas de consentement. D’autres cookies, qui ne correspondent pas au point précédent nécessitent le consentement de l’utilisateur avant lecture ou écriture sur le site. On peut alors distinguer deux types de cookies : 

  • Les cookies internes : ils sont déposés par le site que consulte l’internaute, plus précisément sur le nom de domaine. Ils peuvent servir pour le bon fonctionnement du site ou pour suivre le comportement de l’utilisateur. 
  • Les cookies tiers : ils sont déposés sur d’autres domaines que celui du site principal et sont très souvent gérés par des tiers. Ils servent majoritairement à savoir quelles pages ont été visitées par un utilisateur et collecter des informations sur lui à des fins publicitaires. 

Sur chaque site internet que vous visitez, vous rencontrez des cookies. Pour ces cookies, vous pouvez donner votre consentement ou continuer votre visite sans le faire. Cependant, vous ne pouvez pas toujours refuser facilement les cookies, et cela est un problème. 

L’amende de Google

Le moteur de recherche Google n’a pas toujours respecté les règles en matière de consentement pour les cookies publicitaires. En janvier, Google a écopé d’une amende de 150 millions d’euros par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Cette amende est due au fait que Google ne permet pas de refuser les cookies aussi facilement que de les accepter. En effet, pour donner son consentement et accepter les cookies sur Google, c’est très simple, en un clic cela est réalisé. Cependant, pour les refuser, l’internaute doit faire plusieurs actions consécutives dans le but de les refuser. Ainsi, cette différence entre les deux biaise naturellement le choix en faveur du consentement. 

L’ajout d’un bouton “tout refuser”

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a réussi à faire plier Google afin qu’ils revoient la fenêtre de gestion des cookies. Google ne va plus encourager l’acceptation des cookies en ne proposant que des boutons “j’accepte” et “personnaliser”. Nous aurons donc trois choix possibles : “tout accepter”, “tout rejeter” et “plus d’options”, cette dernière permettra de personnaliser les cookies. Google a par ailleurs indiqué que cette nouvelle version va être déployée progressivement en Europe après son déploiement qui est en cours en France. De plus, Google prévoit la fin des cookies tiers à l’année 2023. Cette fin devait avoir lieu plus tôt, mais a été reportée afin de pouvoir faire les choses bien et permettre aux éditeurs de se préparer.